Carte postale 18 : Place de Floreffe

place de Floreffe

La vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui.
Voici le commentaire que j’avais rédigé en 2005 pour cette carte expédiée en 1905, destinée à être affichée au tableau du salon des professeurs, au Séminaire.

C’est sûr : la place de Floreffe était moins encombrée en 1905 qu’en 2005…
Le magasin « Delhaize Frères » a laissé sa place au bureau de police, le café « Le sportif » n’existait pas encore, mais la boulangerie « Robaux », signalée par un store, était déjà une institution (dont on fêtera dans trois ans le 175ème anniversaire !).

Les maisons Thonnard et Preudhomme, à l’avant-plan à gauche, ont conservé en grande partie leur aspect d’origine, la haute demeure au bout de la rue (aujourd’hui occupée par notre collègue Vincent Houbart) a fière allure.

À noter : la mention « cliché de M. Motus ». L’abbé Motus fut proviseur au Séminaire (où il séjourna environ 50 ans, de 1891 à 1940) et il prit un grand nombre de photos du Séminaire et du village.

Oui, en dix ans le commentaire a pris un coup de vieux.Le café « Le sportif » n’existe plus. La famille Thonnard a déménagé, Francine Preudhomme est décédée. La « haute demeure au bout de la rue » a changé de locataire.

Ouf ! La fin est toujours exacte, à propos de l’abbé Motus. Le passé très ancien reste toujours d’actualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *