Photo 20 : Construction d’un nouveau dortoir

Globalement, la photo montre ce qu’on voit du « Carré » (cour de récréation en dessous du perron, précédant la grande cour de récréation autour de l’église).

construction d'un nouveau dortoir

À gauche de la photo, on voit la face de la tour de l’église. Un certain nombre de pierres, à l’angle, ont des agrafes métalliques, qui ont disparu lors de la récente restauration de la tour-clocher.

Au niveau inférieur, tout en bas de la photo, on remarque au centre et à droite deux châssis appuyés contre le mur. Ils sont posés sur la toiture des WC qui se trouvaient tout le long du mur – WC aujourd’hui disparus.

Trois fenêtres ont un châssis métallique, elles éclairaient un local qu’on appelait « chapelle de congrégation », remplacée par des douches (complément au cours d’éducation physique). Ces douches n’eurent qu’une existence très éphémère.

Un cordon en saillie est surmonté de sept fenêtres, qui éclairent la salle de gymnastique actuelle. Ce niveau entre le cordon de pierre et la corniche a été surélevé au moment des travaux de construction d’un nouveau dortoir, visibles sur la photo.

À l’étage supérieur : une nouvelle charpente métallique attend d’être couverte. À travers celle-ci, on distingue les fenêtres hautes de l’église abbatiale et deux lucarnes qui couvrent le bas-côté du chœur – détail impossible à voir aujourd’hui. C’est une charpente « à la Mansart ». Dans la partie inférieure, les nouvelles fenêtres ajoutent de la clarté au dortoir.

À travers la deuxième fenêtre apparaît la silhouette de l’abbé Émile Molitor, la main droite dans la poche, la main gauche tenant certainement une pipe. L’agrandissement permet de distinguer sur sa soutane la croix de Saint-Pierre et les médailles qu’il portait toujours. Voyez la photo ci-dessous, qui date d’environ 1934.

Molitor 3 (env 1934)

L’abbé Molitor a été professeur au Séminaire de 1911 à 1952. Il a été professeur de flamand, bien connu des (anciens) élèves, qui utilisaient son livre « Lectures Néerlandaises avec exercices de Conversation et Vocabulaire » (paru en 1926). Ils avaient même donné à celui-ci le nom de « Moliboek »… Fêté pour son départ du Séminaire en 1952, en même temps que le portier Arthur Franquet, l’abbé Molitor est décédé l’année suivante. Il est enterré au cimetière de Post.

Les autres personnages de la photo sont très probablement le contremaître (l’ingénieur ?), avec un chapeau, et les ouvriers, avec une casquette.

Ces travaux ont été réalisés pour aménager un dortoir, qui a porté le nom de « Saint-Thomas », et qui a été celui des philosophes jusqu’à l’aménagement du « quartier des philosophes ». Il a été occupé ensuite par des élèves d’humanités et est aujourd’hui une salle de gymnastique.

De quand date la photo ? Une approximation : entre 1925 et 1930 (d’après l’âge de l’abbé Molitor, plus âgé sur la seconde photo). Merci à M. Bernard Sebille qui nous a aimablement donné ce cliché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *