Séquence cinéma 14 : Fête pour le chanoine Louis Dubois (1992)

Sur cette vidéo de 1992, filmée par Bernard Smet, amusez-vous à reconnaître les professeurs de l’époque et le personnel du Séminaire, accourus très nombreux au Moulin-Brasserie pour fêter le chanoine Louis Dubois, supérieur de l’école depuis 1967, donc depuis 25 ans. (cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo)

01-1.39
Les professeurs, avec conjoints et enfants, attendent et discutent, dans la bonne humeur et le brouhaha. La caméra de Bernard Smet va d’un groupe à l’autre, rencontre d’abord Benoît Malcourant, Vincent Boca, Yvan Dieudonné, Pierre Detry, Patrick Noël.
« Dans 25 ans, quand on passera la cassette, vous serez contents de vous revoir, quand vous aviez encore des cheveux… Cela aura de la valeur ! », leur dit Bernard.

 Vus aussi au début : Robert Henrotte, Dominique Lambert, Jean Lombet, Benoît Debatty, Agnès Gossiaux, Jacques Leclef, Béatrice Collignon, Pol Lahaye, le supérieur, Brigitte Gérard, Attilio Bortolin, Christine Leclercq, Philippe Steinier, le proviseur…

1.40-19.49
(Discours de l’abbé Henrotte, de Jean Lombet, réponse du supérieur.)
Le supérieur termine sur une note humoristique, comme il savait le faire. D’autres notes s’élèvent, de musique celles-là : Arthur Léonard, casquette à longue penne sur la tête (la penne est à l’arrière), dirige l’orchestre « Les pipes crues » (David Goffin, Éric Beaujean, Denis Vellande et Bastien Kindt). (3.00) Il s’adresse à la foule : « S’il y a des fausses notes, il ne faut nullement m’en tenir responsable, l’auteur-compositeur de la musique est un pied-tendre anglais du nom de Henry Purcell. Il y a un refrain : Au Séminaire de Floreffe – Pays de cocagne, terre de vacance. Vous devez chanter avec nous ! » Et, comme l’assistance tarde à le suivre, « S’il vous plaît ! Ça manque de conviction ! Si vous ne chantez pas mieux, vous n’aurez pas à manger ! »

Suite à l’écran pour d’autres surprises. Dans son intégralité, la vidéo dure environ 3 h 30. Nous avons sélectionné ici 19 minutes 49 secondes. Nous aurons donc encore l’occasion d’en mettre en ligne quelques extraits.

 

 Découvrez la chanson (paroles et enregistrement sonore, dans de bonnes conditions) sur l’autre « dernière nouveauté » : un document audio de 8 minutes et le texte « Arthur et les pipes crues ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *